L’obtention de la nationalité turque permet de la circulation libre sur le territoire de la Turquie. Pour l’obtenir, on doit répondre à plusieurs critères.

Drapeau Turquie

La filiation par le sang ou l’adoption

Être né de parents ayant une nationalité turque permet automatiquement d’avoir la même citoyenneté. Par ailleurs, l’adoption par des personnes qui bénéficient déjà de cette nationalité permet à l’enfant adopté d’en bénéficier...à son tour.

En étant marié à un citoyen turc

Une personne mariée à un citoyen turc doit formuler elle-même sa demande de nationalité auprès de la Direction départementale de l’État Civil de la ville où elle vit. Pour obtenir le statut, le mariage doit avoir duré au moins trois ans, pendant lequel les deux époux ont partagé le même toit.

Le cas d’une personne étrangère vivant en Turquie

La nationalité turque peut être octroyée à une personne résidant en Turquie sans qu’elle soit mariée à un citoyen du pays si elle répond à ces critères :

  • elle doit être majeure dans son pays d’origine
  • elle doit avoir vécu en permanence en Turquie pendant une période de cinq ans au moins
  • elle doit présenter de bonnes intentions envers le pays et ses citoyens en manifestant une bonne moralité et un bon comportement envers les autres résidants du pays.
  • elle ainsi que les personnes qui sont à sa charge doivent s’assumer financièrement
  • elle ne doit contracter aucune maladie contagieuse

Les cas exceptionnels

Il existe des situations exceptionnelles qui permettent l’obtention de la nationalité même sans avoir vécu au moins 5 ans dans le pays. Elles concernent :

  • Les enfants nés de personnes qui ont perdu leur nationalité turque
  • Les personnes mariées qui ont leurs origines en Turquie et leurs enfants majeurs
  • Les individus qui vivent en Turquie et qui souhaitent y rester
  • Les gens qui ont participé au développement du pays
  • Les personnes dont la nationalité est indispensable selon le Conseil des Ministres.

L’obtention de la nationalité turque peut se faire à partir des liens du sang ou de la naturalisation. Cependant, plusieurs exceptions sont présentées par le Conseil des Ministres pour bénéficier du statut.


Autres nationalités européennes :

Allemagne
Bulgarie
Danemark
Grèce
Espagne
France
Finlande
Hongrie
Italie
Liechtenstein
Luxembourg
Monaco
Norvège
Portugal
République Tchèque
Roumanie
Royaume-Uni
Slovénie
Slovaquie
Suède
Suisse

Photo Christina Xu (Creative Commons)